coucher de soleil

VOYAGE

 

Mau-len en Corse en 2010

 

Avec la fin de l'hiver, le printemps qui s'annonce et quelques semaines de vacances à prendre, la décision est prise nous allons appareiller pour un nouveau périple qui nous aménera dans un premier temps au sud de la Corse, en Sardaigne, après à voir...

Nous quittons donc notre port d'hivernage de Porquerolles, pour rejoindre Cavalaire afin d'avitailler le bateau et de charger notre nouvelle passerelle et deux panneaux solaire, qui seront vite installés sur le bimini et reliés aux batteries (la préparation ayant été faite en hivernage). Mau-len attendra sagement dans la baie de Cavalaire toute une semaine.

Après quelques jours, enfin le vendredi et ces vacances tant attendues, la fenêtre météo est bonne dés la nuit du samedi nous sommes prêts alors pourquoi attendre !! La décision est vite prise, les préparatifs accelérés dans la soirée du vendredi. Nous sommes prêts !

Partis de Cavalaire le samedi 10 avril 2010 on est arrivé à Campo Moro en Corse après 24 h de mer. Rien à signaler, belle mer et navigation au moteur.
On y a retrouvé avec plaisir nos amis les Duret de Taoumé, bon repas, vins et fromage corses au programme !
Le lendemain au moment du départ, on entend un bruit bizarre dans le moteur babord…. Mauvaise mayonnaise, c’est apparemment le joint spi de l’embase qui nous a fait des siennes, heureusement a priori il est encore sous garantie mais après avoir fait le tour de l’ile par téléphone, on se rend à l’évidence, il va falloir retourner sur le continent pour effectuer la sortie de l'eau de Mau-len et la réparation !
En attendant on navigue tranquillou en direction de Calvi, en passant par AJACIO et les iles Sanguinaires ou pour nous remonter le moral on retournera manger de délicieuses moules au patrimonio sur le port ! ! ! ! ! une vue des iles sanguinaires

Donc, le Vendredi suivant nous retraversons, une bonne brise nous permet de faire une grande partie à la voile

Pendant la traversée, quelques passagers clandestins se sont invités, en fait cinq hirondelles dormiront au chaud dans le carré toute la nuit pour reprendre leur vol au matin

les hirondelles sur mau-len

et nous revoilou sur le continent dès Samedi en attente du rendez vous pour la sortie de l'eau de Mau-len, prévue le Mardi au port au sec du GAPEAU,

la sortie d'eau

Sortie de l'eau de Mau-len mardi aprés midi et dès Mercredi le technicien de LOMBARDINI est à l'oeuvre pour démonter l'embase et déterminer l'origine de cette défectuosité (voir un article complet dans la partie "technique") Il ne reste plus qu' à attendre les pièces pour réparer l'embase.

Une semaine plus tard,après avoir réparé l’embase, traversée de nouveau pour la Corse et arrivée dans la jolie anse de Conqua près de Campomoro.

la sortie d'eau

le phare bonifacio

sortiede bonifacio

 

 

 

 

 

 

Balade à Bonifacio,et départ pour la Sardaigne ,en passant par les Iles Lavezzi. La météo prévoit une grosse tempête, arce en ciel

 

nous nous mettons à l’abri jusqu’au lendemain,du coup cette mauvaise météo nous aura offert un bel arc en ciel

 

 

 

 

Puis toujours par rapport à cette météo, nous décidons de ne pas nous attarder sur les iles sardes mais préférons descendre au sud en espérant un meilleur temps…
Pause dans quelques belles anses et arrêt au port de Santa Maria Navarrese, très agréable petite ville. sta maria de navaresse

 

Direction Cagliari le 10 mai. Le temps est moyen…sta maria de navaresse

marina del sol

 


Cagliari… on arrive au port Marina del Sol, typique, un peu loin de la ville mais c’est bon pour nos jambes ! !

marina del sol

 


C’est parti pour une visite de la vieille ville, du bastion aux ruelles pitoresques, des églises et des cathédrales . Très agréable cité, le temps d’une escale.

marina del sol

marina del sol

Sur le marché de Cagliari on trouve de usperbes étals de poissons et crustacés,ainsi que de spécialités (fromages et charcuteries)

marina del sol

 

marina del sol

il faut dire aussi que parfois les sardes ont une drole de conception de l'architecture et de l'utilisation des balcons

marina del sol

On repart sous le soleil avec l’intention de visiter les iles San Pietro et San Antioco. Navigation sous la pluie… c’est bon pour la nature … ! ! ! La navigation est assez tranquille et nous longeons les cotes Sardes mais les prévisions météo sont mauvaises, un assez gros coup de vent d'ouest nous est annoncé et de plus prévu pour durer quelques jours. N'ayant point envie de prendre des rsiques de navigation trop agitée, nous nous décidons pour l'abri qu'offre le village de Calasetta. Aprés une première nuit tranquille en mouillage forain , le vent se léve fort afin de mieux nous abritons un quai construit mais inachevé ou Mau-len sera mieux abrité et plus en sécurité.

casaletta

>Ce maudit vent n'arrête pas souffler pendant 6 jours ,après deux jours nous commençons a trop bien connaitre ce village si charmant et tranquille soit-il, nous décidons dons de prendre le ferry qui rejoint Carloforte depuis Calasetta. Carloforte se révéle être une petite ville, assez charmante et un peu plus animée.

Enfin le vent se calme,nous reprenons la mer ,pour commencer notre remontée vers la Corse puis le continent, une petite halte sur l'ile DI MAL DI VENTRE nous semble de loin obligatoire.Nous ne regretterons pas cet arrêt, l'ile est vraiment magnifique avec un decor de mouillage magnifique.

mal di ventre

casaletta

 

 

 

 

 

 

 

Encore quelques jours de ballades entre nord Sardaigne et Corse ,puis retour sur le continent ou nous attend pour quelque temps la terre ferme.

 

Retour haut de page

Content for id "pied" Goes Here